Un peu d’histoire

La réflexologie plantaire existe depuis plus de 5000 ans.

On en trouve trace dans les civilisations éqyptienne, chinoise et hindoue. Elle serait apparue en Europe au XVIème siècle. Mais c’est aux Etats-Unis, au XXème siècle, que la réflexologie plantaire va connaître une avancée majeure, grâce aux travaux du Docteur Fitzgerald (1872-1942) qui montrent qu’une douleur peut-être soulagée par des pressions exercées sur certains points du corps. Sa théorie repose sur le principe que le corps est divisé en 10 zones énergétiques, partant du sommet du crâne jusqu’au bout des orteils, chacune de ces zones étant liée à un endroit précis du corps : ce sont les zones réflexes.

C’est Eunice Ingham (1879-1974), physiothérapeute, kinésithérapeute et assistante du Docteur Fitzgerald, qui a mis au point la réflexologie telle qu’on la connaît aujourd’hui, en remarquant que les pieds étaient encore plus sensibles que les mains. C’est elle également qui a réalisé les cartographies des zones réflexes plantaires. Elle a fondé aux Etats-Unis la première école de réflexologie.

 

Qu’est-ce que la réflexologie ?

La réflexologie plantaire est une technique manuelle de détente et de relaxation basée sur le principe que le pied est la représentation du corps.

Nos pieds sont le miroir de notre corps.

Le réflexologue est un professionnel du bien-être et de la gestion du stress. Il travaille sur des zones réflexes, réfléchies, situées sur les pieds pour rétablir l’équilibre naturel du corps.

Il réalise des séances de relaxation et de stimulations réflexes plantaires et palmaires personnalisées et adaptées à chaque personne.

La réflexologie apporte apaisement, détente et bien-être. Elle aide à la gestion du stress et libère les tensions physiques, émotionnelles et mentales.

Elle renforce les capacités d’auto-défense, de régénération et d’auto-réparation du corps, et agit sur les forces vitales, toujours en complément de la médecine allopathique et après diagnostic médical.

La réflexologie n’est pas une médecine. Elle ne soigne pas, ne traite pas, ne guérit pas et ne se substitue en aucun cas à la médecine allopathique.

Le réflexologue ne pose pas de diagnostic, n’instaure pas de traitement médical et ne change pas un traitement médical.

 

A qui s’adresse-t-elle ?

La réflexologie est adaptée à tous, sans distinction d’âge.

Adultes, enfants, bébés peuvent bénéficier des ses bienfaits.

 

Indications

Toutes les pathologies liées au stress après diagnostic médical.

Douleurs musculaires et articulaires (dorsalgie, lombalgie, torticolis, crampes, arthrose du genou et de l’épaule…)

Troubles digestifs (maux d’estomac, constipation, ballonnements)

Insomnie, stress, névralgies, migraine, dépression nerveuse, énurésie

Troubles respiratoires (rhume, sinusite, toux)

Problèmes de peau (eczéma, psoriasis)

Problèmes hormonaux (régulation hormonale)

Accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, cancer, sclérose en plaques, fibromyalgie, spondyloarthrites…

La réflexologie soulage la douleur, élimine les toxines, améliore la circulation sanguine, le réseau veineux et la circulation lymphatique, renforce le système immunitaire.

Contre-indications

Fractures, entorses, foulures, traumatismes du pied

Les trois premiers mois de grossesse

Troubles circulatoires (thrombose, phlébite, lymphangite)

Diabète, sauf après accord du médecin et traitement médical.

Maladies cardio-vasculaires récentes

Calculs rénaux

Pathologies contagieuses (mycoses, verrues)

Il est déconseillé de recevoir une séance après un repas copieux.